La caserne des pompiers

Dépendant du S.D.I.S. 35, la caserne de Muël a inauguré ses nouveaux locaux en décembre 2005. Le centre de secours de Muël dépend de l’unité de Montfort sur Meu, il intervient principalement sur Muël mais aussi à Bléruais et Saint Malon. En avril 2009, le Caporal-chef JOLIVET Jean-Yves partant en retraite après de nombreuses années de service a laissé sa place de chef du centre au Caporal-chef GUILLEMIN Jimmy.

JPEG - 46.4 ko

Si des jeunes désirent s’investir dans les sapeurs-pompiers : prendre contact a au SDIS 35 au 02 99 87 97 63 Chaque année la vente des calendriers, permet d’assurer le fonctionnement de l’amicale.

En savoir plus sur l’histoire

En savoir plus sur l’histoire des sapeurs pompiers de Muel …

L’histoire des sapeurs pompiers de Muël …

Août 1944 la Bretagne est libérée, la guerre va se terminer. Les communes sont dans l’obligation de prendre les dispositions nécessaires contre « les fléaux calamiteux » : incendie, inondation, maladies épidémiques etc… La compagnie fut crée par la volonté de 3 ou 4 hommes dont Marcel Forest équipé d’ une Traction Avant et d’une barre d’attelage, ils s’emparèrent d’une motopompe type Laffly affecteé au centre de ravitaillement allemand au château du « Bois Basset » en Saint Onen la Chapelle.

Règlement intérieur à la création :

Manœuvres obligatoires le premier dimanche du mois. En cas de sinistre, l’alerte était donnée par le tocsin. Le rassemblement se faisait dans la cours de l’école des garçons. Le transport se faisait avec la voiture de M. Forest, avec à son bord le sous-lieutenant, le sergent et les hommes qui n’avait pas de moyen de transport. Les autres pompiers allaient sur les lieux des sinistres en vélo. La motopompe était ramassée sous le préau de l’école, lieu de rassemblement. En cas d’alerte, pour prévenir les pompiers, on pouvait passer par les bureaux de Poste, on demandait les pompiers si le réseau était manuel ou le 18 s’il était automatique. Habitués aux déplacements en vélo les pompiers se rendaient le plus rapidement possible sur les lieux du sinistre.

Les moyens :

Les pompiers ne suivaient pas de formation pour combattre les incendies, ils étaient « simplement » volontaires. A la création de la compagnie, il n’y avait aucun uniforme, c’est l’année suivante qu’un casque a été distribué puis une veste de cuir, un patalon bleu et un képi( pour les concours) et enfin une paire de bottes.

Quelques sinistres importants :

Avant la création de la compagnie en 1931, au lieu-dit la Biauce en Gaël, un incendie s’est declaré, les gens allaient spontanément par solidarité éteindre le feu avec une pompe à bras et faisaient la chaîne avec des sceaux. En 1948 à l’église de Bléruais, un choriste imprudent met le charbon de l’encensoir dans un trou du plancher de la sacristie. Alertés dans un premier temps par téléphone, les pompiers sont intervenus sur les lieux (toujours à velo), ils ont combattu l’incendie avec l’aide des pompiers de Gaël car il leur manquait des tuyaux pour maîtriser l’incendie. L’église a été détruite au 2/3. Pendant l’été 1949 au Clos Fleury, un feu se propage du fait de la sécheresse. Les pompiers de Gaël viennet à nouveau en renfort car il y a toujours un manque de matériel ( tuyaux ). Il a fallu utiliser des branches pour combattre l’incendie et éviter sa progression. Un emprunt de 200 000 Fr a été sousctrit au Crédit Foncier pour l’achat de tuyaux en 1948. Le premier fourgon incendie fut acheté en 1957 : V.T.U Citroën La compagnie a été équipé d’un camion citerne en 1977, remplacé en 1990 par un UNIMOG. La commune fut équipé d’une sirène en 1979

Mairie de Muël   13, rue de Brocéliande 35290 Muël    Tél.: 02 99 07 52 35   Fax: 02 99 07 55 79   E-mail: mairie-de-muel@wanadoo.fr
Mentions légales       Contact       Plan du site                   Site réalisé par LIBTic Informatique